Les allergies aux pollens.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


L’actualité m’oblige à bouleverser quelque peu le plan de diffusion des articles que je m’étais fixé, en effet, après ce passe pluvieux et de nouveau le redoux voir même la chaleur, la nature se développe et avec se développement arrivent des pollens. (Principalement d’arbres comme le tilleul …)

Environ 20% de la population française souffrent d’allergies au pollen, aussi connu comme le rhume des foins, la rhinite allergique ou d’allergies saisonnières. Mais quel que soit le terme que vous utilisez, les symptômes d’allergie au pollen chez les adultes peuvent varier d’une petite gêne à un grave danger qui peu durer toute la vie. Les agresseurs dans ce cas sont des cellules quasi invisibles, en forme d’œufs qui proviennent des plantes à fleurs et qui sont dispersés dans l’environnement par les insectes et les courants d’air.

L’allergie saisonnière déclencheur la plus fréquente et qui affecte le plus grand nombre, est celle de l’herbe (graminées), mais il y a aussi les personnes qui souffrent de l’exposition au pollen des arbres. Le bouleau est un des pires, suivis de près par le chêne, le frêne, l’orme, le tilleul, le peuplier, le platane, le noyer et le cyprès. La plupart des arbres commence à libérer leur pollen tôt dans l’année, mais cette production s’échelonne sur plusieurs mois en fonction des espèces. Tout comme le pollen des arbres retombe, celui des herbes s’élève partout entre Mai et Août. A la fin de l’été et de l’automne, les symptômes d’allergie sont le plus souvent causées par l’herbe à poux.( Ambrosia trifida). Donc, si vos allergies ont tendance à être pire dans les premiers jours de développement de la nature, il y a peu de chances pour que vous soyez allergique au pollen des arbres. Si au contraire vos allergies vous prennent tôt au printemps, cela peu signifier que c’est le pollen des graminées qui vous fait renifler et éternuer.

En général, les symptômes sont communs et voici ce qui arrive lorsque votre corps subit une réaction allergique. Les allergènes sont perçus comme des envahisseurs nuisibles, et l’histamine provoque des secrétions pour essayer de les combattre. L’histamine provoque aussi la dilatation des vaisseaux sanguins et vous avez, le nez, la gorge, et les yeux qui piquent, le nez qui coule et vous éternuez. La congestion des veines du visage peut conduire à des cernes sous les yeux. Le gonflement des membranes nasales peut aussi conduire à des infections des sinus, ou de la sinusite. Les symptômes d’allergies au pollen peuvent aussi déclencher de graves crises d’asthme. Les personnes asthmatiques sont plus susceptibles de développer le rhume des foins, et environ un tiers des personnes souffrant de rhume des foins ont une forme légère d’asthme. Il est donc crucial pour ceux qui ont de l’asthme de se protéger quand les risques de pollinisations sont élevés, car ils peuvent rendre les crises d’asthme très dangereuses.

Dépistage et traitement pour les allergies au pollen.

Suivant si les symptômes énumérés ci-dessus persistent pendant plus de quelques jours, et si vous trouvez que vous ne pouvez pas vous sortir de ce que vous pensiez être un rhume, il y a de grandes chances pour que se soit une allergie au pollen. Un allergologue peut vous faire un test simple afin de déterminer les types de pollen qui sont la cause de votre problème. Un antihistaminique peut être utilisé en traitement curatif.

N’oublions pas là encore qu’il existe des solutions naturelles très efficaces et surtout sans effets secondaires. Utilisation d’extrait de pépins de raisin a beaucoup aidé pour réduire les problèmes d’allergies. L’ortie lyophilisée est également efficace, et les médicaments les plus courants proposés par les médecins sont la vitamine C et les solutions salines en sprays. Vous pouvez également faire votre spray vous-même, vous trouverez facilement des recettes dans les ouvrages que je vous présente. Pour vous rendre la vie un peu plus agréable lorsque vous souffrez d’allergie aux pollens, il est recommandé de suivre les alertes ; Au-delà de celles qui sont divulguées par les pouvoirs publiques, il existe des applications liées le plus souvent aux moteurs de recherche et qui vous avertissent quand les risques sont élevés.

Pendant cette période, la meilleure façon de limiter l’interaction avec l’intérieur de la maison est de garder les portes et les fenêtres fermées. Faite la poussière et passez l’aspirateur régulièrement, ainsi que douche et shampoing avant de se coucher pour éviter d’apporter le pollen sur votre oreiller.

Je vous conseil de vous informer afin d’être au mieux préparé à toute éventualité désagréable, regardez les ouvrages que je vous présente, vous pouvez en avoir besoin.

http://go.proustth.up2u.2.1tpe.net

A bientôt pour un prochain article, et d’ici-là, portez vous bien !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »